Un poème / texte au hasard

MacColl (Ewan) : Dirty Old Town

Dirty Old Town (Vielle Ville Sale)

I met my love by the gas works wall
Dreamed a dream by the old canal
Kissed a girl by the factory wall
Dirty old town
Dirty old town

Clouds a drifting across the moon
Cats are prowling on their beat
Spring's a girl in the streets at night
Dirty old town
Dirty old town

Heard a siren from the docks
Saw a train set the night on fire
Smelled the spring on the smokey wind
Dirty old town
Dirty old town


I'm going to make a good sharp axe
Shining steel tempered in the fire
I'll chop you down like an old dead tree
Dirty old town
Dirty old town

J'ai rencontré mon amour près du mur de l'usine à gaz
J'ai fait un rêve près du vieux canal
Embrassé une fille près du mur de l'usine
Vielle ville sale
Vielle ville sale

Les nuages défilent devant la lune
Les chats rôdent extenués
Le printemps est comme une fille dans les rues le soir
Vielle ville sale
Vielle ville sale

J'ai entendu une sirène venant des docks
J'ai vu un train mettre le feu à la nuit
J'ai senti le printemps dans la fumée portée par le vent
Vielle ville sale
Vielle ville sale

Je vais fabriquer une hache bien aiguisée
L'acier brillant trempé dans le feu
Je t'abattrai comme un vieil arbre mort
Vielle ville sale
Vielle ville sale


popularisé par The Pogues et The Dubliners , mais d'abord chanté par The Spinners en 1964.
écrite par Ewan MacColl en 1949 en souvenir de Salford, ville du Lancashire; ce n'est donc pas une chanson irlandaise à l'origine.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire